En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux

American Express victime d’une attaque de déni de services

Le groupe bancaire a révélé qu’il avait été victime hier 28 mars d’une attaque de déni de service qui a bloqué l'activité de huit de ses agences pendant deux heures.

laisser un avis
L'émetteur de cartes de crédit American Express (Amex) a été victime jeudi 28 mars d'une attaque informatique qui a paralysé son site pendant plus de deux heures, deux jours après une vaste attaque ayant visé 8 banques américaines, a-t-on appris vendredi.
« Notre site internet a subi une attaque de déni de service », qui consiste à bloquer l'accès au site par ses utilisateurs, a indiqué vendredi à l'AFP une porte-parole d'American Express, qui n'était pas en mesure d'identifier l'origine de l'attaque et a souligné que des « recherches sont en cours ».
L'attaque a duré « deux heures et demie » au cours desquelles « nous avons subi un ralentissement de notre site internet qui a dérangé nos clients » essayant d'accéder à leur compte, a poursuivi la porte-parole dans un courriel.
« Nous avions un plan en place pour nous défendre face à une attaque potentielle et nous l'avons mis à exécution pour minimiser la nuisance pour nos clients » a-t-elle encore affirmé, soulignant qu'il n'y avait « aucune indication que les données des clients aient été atteintes » par les pirates informatiques.
Mardi, le groupe de pirates informatiques islamiste « Cyber Fighters of Izz ad-Din al-Qassam » avait revendiqué sur le site Pastebin.com qu'il avait attaqué les sites internet de BB&T, PNC, Chase (JPMorgan), Citibank, U.S. Bancorp, Suntrust, Fifth Third Bancor et Wells Fargo, pour bloquer leur accès (Distributed Denial of Service).
Le groupe rappelle avoir « déjà dit que le retrait du film « L'Innocence des musulmans » de YouTube.com est la solution la plus simple pour arrêter les attaques informatiques ».
Wells Fargo avait reconnu dans un communiqué avoir vu « un volume inhabituellement élevé de trafic sur son site internet qui selon nous est une attaque de déni de service, affirmant que « la grande majorité de (ses) clients n'étaient pas touchés et que les données des clients (étaient) en sécurité ».
« L'Innocence des musulmans », film de piètre qualité cinématographique, dépeignait le prophète Mahomet comme un voyou aux pratiques déviantes. Le film a offensé de nombreux musulmans et déclenché en septembre une vague de protestations anti-américaines au Moyen-Orient qui a fait plus de 30 morts.
 
Lire aussi :
- Des banques américaines attaquées par des hackers islamistes (28/09/2012)
- L’Iran dément toute cyberattaque contre les banques américaines (11/01/2013)
- Les banques américaines redoutent une vague de cyberattaques (20/09/2012)
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Cyber@Hack, une journée pour sensibiliser aux enjeux de la sécurité informatique
Attaques par amplification DNS : huit mois après l’affaire Spamhaus, sommes-nous mieux préparés ?
Appât du gain et vols de données : gare aux botnets !
Un gang arrêté pour avoir piraté à distance la Barclays à Londres
Comment éviter les attaques DDoS
Le cerveau de « la plus grosse cyberattaque de tous les temps » a été arrêté
Le déni de service, arme fatale pour éliminer la concurrence
Des pointures mondiales du hacking bientôt rassemblés à Paris
Spamhaus : une méga-attaque qui n'est en fait qu'un gros buzz !
Les dessous techniques de la méga-attaque informatique sur Spamhaus
Une méga-attaque informatique surcharge le web
Steria drague les hackers
Hack In Paris dévoile son programme
Les sites d’information tchèques, victimes de plusieurs vagues d’attaques
Le piratage du twitter AFP Photo est revendiqué par un groupe syrien
RSSI, servez-vous du rapport Mandiant !
Piratage du New-York Times : le gouvernement chinois répond « C’est pas nous »
Une compétition de hacking à travers l’Europe et l’Afrique
Hacking : la société Creditpret victime de maîtres-chanteurs