En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

La collaboration européenne pour la cybersécurité va se renforcer

Il faut renforcer l’Europe de la cybersécurité ! C’est en quelque sorte l’appel positif qui ressort du rapport de l’Agence européenne de sécurité, consécutif à l’exercice européen de cyberdéfense qui s’est déroulé en octobre dernier.

laisser un avis
Les exercices transnationaux de cybersécurité pour mieux lutter contre des attaques informatiques à grande échelle sont appelés à se multiplier, et les acteurs publics et privés européens devraient renforcer leur coopération, estime l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux d'information (Enisa) dans un rapport publié aujourd’hui, jeudi 31 janvier 2013.

Un exercice européen

Dans ce court rapport, l'Enisa tire les conclusions d'un exercice à grande échelle de simulation d'une attaque informatique en Europe visant en particulier les banques, organisé le 4 octobre dernier. Le but était de tester la réponse européenne à une attaque par déni de service, sous forme de plus de 1 200 incidents au moyen de 30 000 courriels, visant à paralyser le système informatique de grandes banques. Y ont participé 571 personnes de 339 organisations, publiques et privées. L'exercice impliquait 25 pays européens et les institutions européennes.

Des processus à régler

Selon l'Enisa, « certains pays ont connu des défis en matière de prise de décision dans le cadre de la gestion d'une crise », et au niveau national, « des procédures publiques et privées parallèles, et qui parfois se chevauchent, ont créé de temps à autre des problèmes de coopération public-privé ».
Le rapport relève aussi quelques bons points, comme le fait que l'exercice, baptisé Cyber Europe 2012, « a contribué à établir la confiance entre les pays, ce qui est capital lorsqu'il s'agit de déployer des activités d'atténuation efficaces et rapides en cas de cybercrise réelle ».

Il est recommandé de recommencer

L'Enisa recommande en conséquence de pratiquer d'autres exercices du même type, au niveau national et paneuropéen, afin de renforcer la gestion transnationale des cyberincidents. Elle propose que d'autres secteurs européens vitaux que les banques y soient impliqués, comme ceux de la santé ou des transports, afin de renforcer « la communauté européenne de gestion des cyberincidents ».

Source :
Rapport Cyber Europe 2012
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
L’Internet européen : une belle idée, mais utopique
L’Europe souhaite que la gouvernance du Net échappe aux seuls Etats-Unis
Thales regroupe ses forces dans la cybersécurité
Cyberattaque: plus de 200 entreprises "sensibles" à protéger
Roaming mobile gratuit: la France devance le calendrier européen
Le budget informatique de la NSA explose
Ondes électromagnétiques : un rapport recommande de modérer les expositions
Protection des données: Viviane Reding peste contre l'inertie de l'Europe
Guidance Software ouvre un bureau en France
Horizon 2020 : Une présence forte des PME françaises est attendue
Le plan de l'Europe pour se doter de vrais géants du téléphone
Surveillance de la NSA, les Etats-Unis admettent des problèmes en Europe
Cybersécurité : il est temps de faire confiance aux PME innovantes françaises
Bruxelles veut restaurer la confiance des eurocitoyens dans l'économie numérique
L’Europe offre aux PME un chèque de 10 000 euros pour passer au numérique
J.O de Sotchi : les communications électroniques seront surveillées de près
Europe : UFC-Que Choisir réclame la fin totale de l'itinérance mobile dès 2014
Neutralité du Net : Bruxelles veut ménager abonnés et opérateurs
Prism : l'agence NSA peut décoder tout type de communication chiffrée (MAJ)
IBM finalise l’acquisition du laboratoire de sécurité israélien Trusteer