En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

FERMER  x Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Atari : les filiales américaines font sécession en déposant le bilan

Les filiales américaines d'Atari se placent sous le chapitre 11 de la loi sur les faillites. Leur maison-mère française s'attend à une perte annuelle importante.

laisser un avis
agrandir la photo
Les filiales américains de l'éditeur de jeu Atari (dont le mythique Pong) ont demandé à être placées sous la protection de la loi américaine sur les faillites. De leur point de vue, il s'agit de couper le cordon avec leur maison mère française, dont l'investisseur principal, BlueBay, a indiqué qu'il ne pouvait mettre à disposition de l'argent frais.
En agissant de la sorte, elles cherchent à s'émanciper du fardeau de la dette qui pèse sur la compagnie holding française. Dans un communiqué daté du 27 décembre 2012, Atari écrivait : « Les discussions avec des investisseurs potentiels concernant la garantie et le lancement d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription et / ou d’une augmentation de capital réservée n’ont pas abouti en raison des conditions générales de marché et de la nature complexe de la structure du capital et de la dette d’Atari ». 
L'actuel investisseur, le fonds BlueBay, a convenu de prolonger la facilité de crédit au 31 mars 2013 et de continuer de s'abstenir de demander le paiement des intérêts qui en découlent mais ne mettra plus d'argent au pot. Pour l’exercice fiscal 2012/2013, Atari s’attend désormais à enregistrer une perte significative.
envoyer
par mail
imprimer
l'article


Newsletter 01net. Actus

@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
XCOM 2 : dix minutes de gameplay alléchantes du prochain jeu de 2K
Batman Arkham Knight : la version PC retirée de la vente par Warner Bros
E3 2015 : Une mini campagne StarCraft II et deux héros Heroes of The Storm chez Blizzard
E3 2015 : Call of Duty Black Ops 3 réinvente son mode multi, encore plus nerveux
E3 2015 : 8 questions pour comprendre la rétrocompatibilité entre Xbox 360 et Xbox One
E3 2015 : Halo 5 Guardians, le Halo qui nous réconcilie avec le Master Chief
Elite Controller : on a pris en main la nouvelle manette « pro gamer » de Microsoft
E3 2015 : Dévoilé lors de la conférence Sony, Hitman reprend du service
E3 2015 : les nouveaux jeux Ubisoft en 10 vidéos
E3 2015 : De FIFA 16 à Need For Speed, la conférence EA en 10 bandes-annonces
E3 2015 : Avec The Elder Scrolls : Legends, Bethesda concurrencerait HearthStone
E3 2015 : avec Doom, Fallout 4 et Dishonored 2, Bethesda place la barre très haut
E3 2015 : les 10 jeux vidéo que nous attendons le plus !
Nos 10 trailers préférés des jeux vidéo attendus à l'E3 2015
Heroes of The Storm : Blizzard promet du contenu 100% Diablo 3 très prochainement
LEGO Jurassic World est disponible aujourd'hui... mais pas pour tout le monde
Vidéo E3 2015 : LEGO Marvel's Avengers, on croirait voir le film !
Overwatch, le prochain jeu de Blizzard, se dévoile petit à petit au travers de vidéos
Les figurines de la trilogie Star Wars débarquent à l'automne dans Disney Infinity
Assassin's Creed Syndicate sera jouable sur rendez-vous du 16 au 18 juin à Paris