En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Open Garden : Internet partagé partout et gratuitement

Fonctionnant sur Windows, Android et Mac OS X, l’application Open Garden permet de profiter gratuitement de la connexion Internet partagée par les autres, mais aussi de partager la sienne.

laisser un avis
Vous êtes assis dans le train, sur la plage ou à la terrasse d’un café avec votre ordinateur, mais vous n’avez pas de connexion Internet. Avec l’application Open Garden, vous pourrez utiliser la connexion d’une autre personne qui possède Open Garden.
Créé par une start-up américaine, avec à sa tête Michael Benoliel, un ancien de Skype, ce système de connexion participative permet donc à deux appareils situés à moins 20 mètres l’un de l’autre de se connecter automatiquement l’un à l’autre, sans avoir à se soucier du moyen de connexion à Internet, Wi-Fi ou 3G. Une connexion Bluetooth est toutefois indispensable pour assurer la communication entre deux appareils Open Garden.

Des crédits pour éviter les abus

Pour éviter les abus, Open Garden a prévu un système de crédits : on accumule des crédits en ouvrant son accès à Internet et on en dépense en profitant de l’Internet d’autres appareils. Ce système rappellera à certains le début du peer to peer et le ratio de téléchargement d’eMule. L’interface de l’application affiche tous les appareils connectés à Open Garden aux alentours de matière graphique ainsi que le volume de données qui est transféré. 

Une application universelle

agrandir la photo
Open Garden est une application gratuite fonctionnant sous Windows, Mac et Android. Certes, il existe de nombreuses autres applications concurrentes de partage de connexion (PdaNet, FoxFi..), mais elles sont moins universelles : Open Garden est censé fonctionner partout et sur toutes les plates-formes, ordinateurs, téléphones et tablettes. Seul manque, pour le moment, une version iOS pour iPhone et iPad. L’idée est bonne sur le papier.
Pour devenir un succès, Open Garden devra éviter deux écueils : la couverture Internet dépend de la popularité de l’application et le partage de connexion consomme beaucoup d’énergie, ce qui peut conduire les possesseurs d’appareils nomades à limiter son usage. 
 

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
01netTV raconte... la Freebox (vidéo)
Rester connecté en vacances
Louis Pouzin (pionnier d’Internet) : « je n’ai ni smartphone ni tablette » (vidéo)
01LIVE HEBDO #14 : ventes Apple, arnaques sur le Web, NetMundial, stylo 3D, Leica T (vidéo)
L’Internet européen : une belle idée, mais utopique
iPhone 6 : les dernières rumeurs
Les rumeurs du Samsung Galaxy S5 : infos ou intox ?
Pourquoi Bouygues se risque à la guerre des prix sur l'Internet fixe
JTech 165 : LeWeb 13, la voiture connectée, le salon nautique, le top des objets connectés
Loi sur la prostitution: recul du gouvernement sur le blocage d'Internet
Les Taxis G7 embarquent des hotspots wi-fi connectés en 4G
Les appareils photo connectés à Internet séduisent les acheteurs
Orange déploie l'un des plus grands data center d'Europe, en Normandie
Un décret va encadrer la réservation par Internet des rivaux des taxis
Iran : un problème technique a rendu Twitter et Facebook accessibles
La Banque de France inclura enfin l'e-commerce dans ses statistiques
La Banque de France inclura l'e-commerce dans ses statistiques
Internet: l'Europe élève le ton dans le litige sur les extensions .vin et .wine
Les hôteliers soutenus par les députés face aux sites de réservation