En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Orange dément brider l’accès au site Megaupload [MAJ]

Le site de téléchargement accuse le FAI de n’offrir à ses abonnés qu'un accès ralenti à ses services. Malgré le démenti de l’opérateur français, il maintient ses propos et annonce que le conflit n’est pas terminé.

laisser un avis

Mise à jour publiée le 17 janvier

agrandir la photo

Bonnie Lam, porte-parole du site hongkongais Megaupload, donne sur lepoint.fr sa version des faits du conflit qui oppose sa société à Orange. « France Télécom veut faire payer Megaupload et son fournisseur de transit Cogent pour une meilleure connectivité avec les clients ADSL d'Orange, explique-t-il. La réalité, c'est qu'ils n'ont pas assez de capacité réseau (ports) avec notre fournisseur de transit [Cogent]. » Ce prestataire gérant selon elle 20 % du trafic mondial, elle ajoute que c’est un comble que France Télécom-Orange n’améliore pas sa compatibilité avec lui.

Megaupload ne compte pas faire profil bas, malgré les menaces d’Orange de lancer des actions en justice. L’opérateur français s’estime en effet victime d’une campagne de dénigrement, le message que la plate-forme diffuse à ses abonnés le mettant clairement en cause et incitant ces derniers à passer à la concurrence.

Ce pop-up n’a été visible que pendant quelques heures. Mais il pourra à nouveau apparaître aux abonnés Orange lorsque la situation le justifiera : « Nous ne diffusons le message que lorsque les clients d'Orange souffrent d'une connexion extrêmement lente ou de pertes de paquets. »

Megaupload se dit prêt à continuer à se battre pour que ses utilisateurs profitent d'une qualité de service décente et est persuadé que d'autres sites vont suivre son exemple.

Première publication le 14 janvier à 18 h 50
Le site de téléchargement Megaupload accuse Orange de ralentir l'accès à ses services. L’opérateur dément et rejette la faute sur les hébergeurs.
Depuis la mise en œuvre de la loi Hadopi, des sites comme Megaupload et Megavideo, qui proposent du téléchargement et du streaming, ont la faveur des internautes. Mais leur accès ne se fait pas toujours dans de bonnes conditions. Les abonnés d'Orange qui se sont connectés à ces deux sites entre le 12 janvier à 18 heures et le 13 janvier jusqu’à 5 heures du matin, ont eu la surprise de voir un pop-up s’afficher sur leur écran.
Sous le titre « Alerte de connectivité », celui-ci avertissait les utilisateurs que, s’ils trouvaient les téléchargements lents et la lecture de vidéo hésitante, c’est probablement parce que leur FAI restreignait intentionnellement l’accès au site. « Nos statistiques de réclamations indiquent que la plupart des utilisateurs qui ont ce problème ont accès à l’Internet via France Télécom, souvent sous la marque Orange. »

La faute aux opérateurs de transit ?

Le message leur recommande d’appeler Orange pour l’avertir des difficultés d’accès rencontrées. Il va même jusqu’à les inciter à aller voir chez Free ou SFR, des FAI qui offrent « une excellente connectivité mondiale ». Cette mention est même notée en gras, histoire de bien sauter aux yeux des internautes.
Orange se dit stupéfait de faire l’objet de telles accusations. L’opérateur ne nie pas que certains utilisateurs puissent rencontrer des soucis de connexion sur les sites de Megaupload et de Megavideo. Mais il dément tout processus de bridage, qui serait contraire à la neutralité du Net.
L'opérateur évoque une responsabilité qui serait à rechercher du côté des opérateurs de transit. « Les contenus diffusés aux abonnés d'Orange sont hébergés chez Cogent et Tata, qui ne sont pas connus pour la qualité de leurs prestations. C’est Megaupload qui les a choisis, c’est donc à lui de modifier ses accords pour assurer de bonnes conditions d’utilisation », explique un porte-parole.
Orange ne compte pas en rester là. Ses juristes sont en train de réfléchir à une action en justice pour ces faits, qui relèvent du « pur dénigrement et du coup de pub », regrette le porte-parole.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Grand Talk : Stéphane Richard en direct du show Hello (vidéo replay)
01LIVE HEBDO #29 : Orange, Windows 10 et une farandole de smartphones (vidéo replay)
Robot, mobilité, Moocs… toutes les nouveautés pros d’Orange
Homepoint : le couteau suisse multimédia d'Orange (vidéo du jour)
Orange généralise l’autopartage chez ses salariés
Orange : Michaël Trabbia nommé directeur auprès de Stéphane Richard
Orange lance un site d’e-commerce aux Etats-Unis
Sosh lance le SoshPhone, un smartphone 4G à 169 €
Ramon Fernandez et Laurent Paillossot rejoignent Orange
Orange met les professionnels au régime fibre
Test du Hi d’Orange : la 4G à moins de 130 euros (vidéo)
Directeur général du Trésor, Ramon Fernandez devrait rejoindre Orange
Grand Talk : Frank Cadoret, DG exécutif de SFR (vidéo replay)
Orange : Stéphane Richard défend son bilan
Fragilisé, Stéphane Richard devrait malgré tout rester à la tête d'Orange
Orange accueille mille jeunes en alternance pour déployer la fibre et la 4G
Grand Talk : en direct du MWC de Barcelone
Moocs: Orange vise les entreprises avec sa plate-forme de cours en ligne
Megaupload : le mandat de perquisition chez Kim Dotcom, finalement jugé légal
Kim Dotcom quitte Mega pour se concentrer sur son avenir… et Megabox