En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Une étude mesure les premiers effets de la loi Hadopi

Une enquête menée par des universitaires bretons montre que le vote de la Hadopi n'a pas créé d'électrochoc parmi les « pirates ». L'efficacité de la loi reste à prouver.

laisser un avis
Le groupement d'intérêt scientifique breton M@rsouin (1) a publié lundi 8 mars 2010 les résultats d'une enquête cherchant à évaluer des premiers effets de la loi Hadopi contre le téléchargement illégal sur les pratiques des internautes français.
Pour ce faire, 2 000 personnes, représentatives de la population de la région Bretagne (et non de la population française dans son ensemble), ont été sondées entre novembre et décembre 2009. Soit quelques mois après le vote de la loi et avant les premiers envois de courriels d'avertissement, attendus d'ici à cet été. Il s'agissait donc de mesurer l'impact du seul vote de la loi.
L'étude du M@rsouin révèle que 15 % de ceux qui utilisaient les réseaux P2P avant le vote de la loi ont cessé de le faire après. Parmi eux, seulement un tiers a renoncé à toute forme de piratage numérique, les deux autres tiers se sont tournés vers d'autres pratiques illégales comme le streaming ou le téléchargement direct sur des sites d'hébergement…

Les pirates ne sont pas des « radins »

Source : M@rsouin
agrandir la photo
« La réduction du nombre d'internautes qui utilisent les réseaux peer to peer s'est donc accompagnée d'une hausse des autres formes de piratage non prises en compte par la loi Hadopi (+27 %). Cet accroissement fait plus que compenser la diminution du nombre d'utilisateurs des réseaux P2P », notent les auteurs. Selon eux, dans l'ensemble, le vote de la loi Hadopi a fait progresser le nombre de pirates (P2P et autres pratiques) de 3 %.
D'après l'étude, la moitié des acheteurs de vidéo et d'audio sur les plates-formes légales fait partie des pirates (27 % « P2P » et 23 % « non P2P »). « La loi Hadopi conçue pour soutenir les industries culturelles, pourrait paradoxalement, en coupant la connexion à Internet des adeptes du peer to peer, éliminer 27 % des acheteurs de vidéos et de musique sur Internet. »
L'étude souligne aussi que la part des acheteurs est plus élevée parmi les « pirates Hadopi » (47%) et « non Hadopi » (36%) que chez les internautes non pirates (17 %). « La consommation de contenu illégal semble s'accompagner d'une disposition à payer pour du contenu légal. Dès lors, les explications qui verraient dans le peer to peer ou le streaming gratuit un moyen de découvrir et d'expérimenter des artistes ou des œuvres pour finalement consommer plus et/ou différemment ne peuvent pas être rejetée ». Les pirates ne sont donc pas des radins numériques !
Les auteurs indiquent que l'étude devra être renouvelée dans quelques mois, pour mesurer cette fois les effets des premiers courriels d'avertissement envoyés aux internautes.
(1) Môle armoricain de recherche sur la société de l'information et les usages d'Internet. Créé à l'initiative du conseil régional de Bretagne, ce groupement fédère onze centres de recherche en sciences humaines et sociales travaillant sur les usages des technologies de l'information et de la communication des quatre universités bretonnes et de deux écoles (Télécom Bretagne, Ensai).
Consulter l'étude du M@rsouin : « Une première évaluation des effets de la loi Hadopi sur les pratiques des internautes français »
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
01LIVE HEBDO #23 : le debrief de l'actu high-tech (vidéo replay)
Hadopi : le smartphone va s’imposer dans le streaming légal ou pas
Etude : le piratage ne tue pas l’industrie du divertissement
Baromètre Hadopi : les usages illicites progressent légèrement
Hadopi : la coupure de l'accès à Internet est supprimée
Réélu à la tête de la SCPP, Pascal Nègre voudrait le maintien de la Hadopi
Baromètre Hadopi : le streaming devient la principale source de consommation de biens culturels
Le CSA s'intéresserait à la régulation des app stores mobiles
Le piratage se porte toujours aussi bien en France
Hadopi : un internaute condamné à 15 jours de suspension d’Internet
Après le rapport Lescure, les salariés de l’Hadopi s’inquiètent pour leur emploi
Aurélie Filippetti confirme le rôle du CSA et la fin de la coupure Internet
Pour la Quadrature du Net, le Rapport Lescure est « un catalogue répressif »
L'Hadopi se réjouit des recommandations de la mission Lescure
Pierre Lescure liquide la Hadopi en saluant son travail
Les premières pistes du rapport Lescure avant l’annonce officielle (MAJ)
Les 75 propositions de la Mission Lescure ne seront "pas révolutionnaires"
Hadopi : l'offre culturelle légale jugée satisfaisante mais chère
01net evening : toute l'actu tech du 22 octobre
Vidéo : la Harley Davidson du futur est électrique et ne rugit plus