En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Microsoft Word interdit à la vente aux Etats-Unis

Un juge du Texas vient de condamner Microsoft à payer 290 millions de dollars pour violation de brevet et lui interdit de vendre et d'importer sur le marché américain son traitement de texte Word.

laisser un avis
Le nouveau cauchemar de Microsoft s'appelle Leonard Davis. Ce juge du Texas vient en effet de condamner l'éditeur de Redmond pour violation de brevet au préjudice d'i4i, une société installée à Toronto (Canada), et spécialisée dans le développement de solutions collaboratives.
Pour ne pas avoir respecté la propriété intellectuelle du plaignant canadien concernant le brevet n° 5787499 (1), déposé en 1998 et relatif au format de fichier XML, Microsoft devra verser 290 millions de dollars de dommages et intérêts, précise dans un communiqué McKool Smith, le cabinet d'avocats du plaignant.

Microsoft entend faire appel

Mais ce n'est pas tout. Car la décision rendue mardi 11 août par le juge Leonard Davis comporte un volet bien plus préoccupant pour le groupe dirigé par Steve Ballmer. Celui-ci se voit en effet interdire de vendre et d'importer aux Etats-Unis tout produit Microsoft Word capable d'ouvrir des fichiers .xml, .docx ou .docm.
En clair, Microsoft se voit contraint d'arrêter la commercialisation de son traitement de texte sur le marché américain. L'éditeur a 60 jours pour se plier à la décision du tribunal, et devra s'abstenir « de tester, de présenter, ou de promouvoir tout traitement de texte Word intégrant la fonction XML, objet du litige ». Dans un communiqué, Microsoft indique qu'il a l'intention de faire appel de cette décision, rapporte le site news.com.
(1) Numéro rectifié. Merci au lecteur qui nous a signalé l'erreur.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Arrêt de Windows XP : nos conseils pour survivre (vidéo)
Fin du support de XP : la Saint Hacker tombera-t-elle un 8 avril ?
Build 2014 : Windows part à l’assaut des objets connectés
Office sur iPad : premier contact en images
DirectX 12, Microsoft promet des jeux mieux optimisés sur PC, smartphone et Xbox One
Ventes de PS4 et Xbox One, la console de Microsoft rattrape presque son retard
Microsoft confirme un nouvel Office pour Mac cette année
Marc Fiorentino : "Les valeurs technologiques américaines n'ont jamais connu une telle flambée"
Microsoft pourrait bientôt pousser son Xbox Live sur iOS et Android
Cortana, le futur assistant de Windows Phone, se montre en vidéo
PlayStation 4 : Sony écoule plus de 6 millions de consoles dans le monde
Microsoft : Cortana, le nouvel assistant personnel de Windows Phone, se précise
Microsoft : deux dirigeants sur le départ, un ex-conseiller des Clinton promu
01 Replay : Les nouveaux métiers des applications mobiles
JTECH 173 : voiture connectée, Intel Edison, le futur de Windows 8
Microsoft : Cortana, le concurrent de Siri, sera intégré à Windows Phone 8.1
Microsoft ajoute la veille des réseaux sociaux à Dynamics CRM
Microsoft : OneDrive remplace SkyDrive et propose de nouveaux services
Word / Garder à portée de main ses documents préférés