En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

FilmoTV : de la VOD sur abonnement

Lancé par le distributeur Wild Bunch, ce nouveau site de location de vidéos propose des abonnements mensuels à 9,99 euros, avec présentation et analyse du film par des chroniqueurs.

laisser un avis
Les négociations pour la révision de la chronologie des médias semblent au point mort, mais cela n'empêche pas de nouveaux sites de vidéo à la demande (VOD) d'éclore. Cette semaine, le distributeur Wild Bunch (La Famille Suricate, Martyrs, Largo Winch) ouvre FilmoTV.com, qui ne se concentre d'ailleurs pas exclusivement sur le catalogue du distributeur, actionnaire majoritaire du projet. Il bénéficie d'accords avec Wild Side, Warner, Pathé, BAC Films, l'éditeur de DVD Opening et Colmax (films X).
Le site, dont l'ensemble de l'offre ne sera disponible qu'à la fin de la semaine (500 titres pour l'heure), propose uniquement de la location (pas de téléchargement définitif), selon deux formules : des films à la carte, à des prix proches de ceux des autres plates-formes (à partir de 2,99 euros), et l'abonnement. C'est d'ailleurs le positionnement phare de FilmoTV.
Un forfait à 9,99 euros par mois permet d'accéder à un catalogue d'une cinquantaine de films, dont la moitié est renouvelée chaque mois. Autrement dit : le consommateur dispose en pratique de deux mois, et non d'un seul, pour voir les films.

Un cinéclub en ligne

Le site n'est pas le seul à pratiquer l'abonnement. Free et Orange s'y sont mis. Mais sur FilmoTV, l'ensemble des films proposés est choisi par un comité éditorial qui essaie d'injecter une certaine ' logique de programmation ', explique Vanessa Giorno, responsable marketing du site. Plusieurs films seront regroupés par thème (' Esthétique du noir et blanc ', ' Asie années 2000 ', par exemple), d'autres par saga (les trois Matrix, des James Bond, les Gendarmes, etc.).
Chaque thème, ainsi que chaque film, est présenté dans une vidéo d'une minute par un journaliste cinéma. Le site a prévu d'autres vignettes vidéo de ce genre, un peu plus longues, à voir cette fois après le film et détaillant un peu plus celui-ci (tournage, anecdotes, renvois à d'autres films, analyses, etc).
Toutes ces séquences seront regroupées sur le site sous l'onglet FilmTube et visibles à la demande gratuitement, par exemple pour que le consommateur se fasse une idée avant de louer. ' On peut multiplier les offres de films, mais ça ne sert à rien si rien ne vous aide à choisir ', estime Vanessa Giorno.
Le service inclut un lecteur vidéo propriétaire à télécharger, qui utilise le système de gestion des droits d'auteur (DRM) de Microsoft. Les films sont visibles sur l'écran de l'ordinateur, en plein écran, ou sur la télévision (FilmoTV explique sur son site comment brancher son ordinateur sur son téléviseur). L'offre est aussi proposée par Numéricable, en option sur son bouquet TV.
Chaque film ne peut être vu que sur une seule machine, il n'est pas transférable. Selon un principe très répandu, l'internaute qui loue à la carte aura 30 jours pour voir le film, mais 48 heures pour le voir et le revoir dès lors qu'il en a commencé la lecture. En revanche, un abonné peut le regarder autant de fois qu'il le veut dans le mois les films proposés.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Jean Mizrahi (Ymagis) : « le numérique brise les barrières dans l'industrie du cinéma »
Test du BenQ W1500 : le cinéma à la maison (vidéo)
[Power! #1] La sélection audio vidéo de PP Garcia
Cinemacity, l'appli qui propulse le cinéma dans votre smartphone
Comment SFR réduit sa contribution au cinéma
Un long métrage « dévoile » la vie au sein des bureaux de Google
Les internautes financent le long métrage issu de la série Veronica Mars
Google prédit les résultats des Oscars sur une page spéciale
Amazon fait son cinéma et vend des souvenirs de stars
Gad Elmaleh présidera le Mobile Film Festival [MAJ]
Un long métrage et un DVD sur Steve Jobs en 2013
Avec le numérique, le patrimoine cinématographique est en train de disparaître
Le film sur la vie de Steve Jobs se composera de trois scènes
Le virus Stuxnet a inspiré le scénario du dernier James Bond
Les cinémas multiplexes n’aiment pas la concurrence de Dailymotion
Le film issu du jeu Assassin's Creed a son héros
Vers une nouvelle « taxe cinéma » ciblant les abonnements triple play
Le créateur des « Experts » lance un film sur la cybercriminalité [MAJ]
Eutelsat se lance dans la diffusion de films 2D et 3D
Apple sur le point d’installer Beats Music par défaut sur tous les iPhone