En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Oleoo ferme sa section illégale de téléchargement de films

Le site donnait accès illicitement à des milliers de copies pirates de films. Un des modérateurs du forum a reçu la visite de policiers.

laisser un avis
' Etant donné le niveau atteint par les pressions exercées depuis plusieurs mois sur Oleoo et le warez en général, il serait aujourd'hui irresponsable de notre part de (...) rester sans rien faire jusqu'à ce que l'inévitable arrive. Nous avons donc choisi de mettre un terme à la partie illégale de la board. ' C'est par ce message que les administrateurs d'Oleoo.com ont hier, mardi 3 juin 2008, informé leurs visiteurs de la fermeture de la section de téléchargement, considérée comme le plus important espace de diffusion de films piratés en France. Les nouvelles inscriptions sont elles ' temporairement ' gelées.
Il faut dire que mercredi 28 mai, la Brigade centrale pour la répression des contrefaçons industrielles et artistiques (BCRCIA) a arrêté un internaute français, connu sous le pseudonyme de ' Sagat '. L'homme, qui a passé 24 heures en garde à vue, était un des modérateurs de ce forum, où 200 000 membres pouvaient potentiellement accéder à près de 8 000 copies pirates de films.
Oleoo, hebergé aux Pays-Bas chez Leaseweb, était connu pour éviter à ses utilisateurs de passer par un serveur de peer to peer (P2P). Les copies étaient cachées sur divers services gratuits d'hébergement (Free, Rapidshare...).
' Dans l'équipe, nous explique Sagat, je suis la personne la plus proche de l'administrateur principal d'Oleoo [un certain ' Mr Hero ', qui se trouve au Maroc, NDLR]. Les policiers pensaient que je l'avais rencontré. Que je pourrais leur donner des informations sur lui puisque les autorités marocaines refusent de collaborer (...) J'ai toujours su ce que je risquais, donc j'assume. '

Une plainte des distributeurs de films

Les autorités ont agi à la suite d'une plainte de la Fédération nationale des distributeurs de films (FNDF). Les enquêteurs travaillaient sur le cas d'Oleoo depuis 2006. Une vingtaine d'autres forums seraient aussi concernés par l'enquête de la BCRCIA. D'après une source proche du dossier, les policiers ciblent les internautes qui gagnent de l'argent avec ce type de trafic, ainsi que les forums proposant des sections pour adultes. ' Les dérives les plus sordides sont très courantes dans ces sections. '
Sagat, qui ne gérait que le forum, ne fait pas partie des cibles privilégiées. Il risque néanmoins une amende et une peine de travail d'intérêt général (TIG). Les receleurs et diffuseurs risquent, eux, jusqu'à cinq ans de prison et une amende pouvant atteindre 350 000 euros.
Les sites qui permettent d'accéder à des contenus protégés par les droits d'auteur sont dans le viseur des autorités. En janvier, les gendarmes arrêtaient l'administrateur de Chacal Stream, qui proposait de façon illégale en streaming des vidéos au format DivX. En février, c'est R4v3n.com qui décidait de fermer de lui-même ses portes, par peur des poursuites judiciaires.
Oleoo veut continuer à exister, avec des sections légales de téléchargement. Il en appelle à ses membres. ' Nous espérons pouvoir compter sur votre confiance dans cette nouvelle aventure et nous prouverons ensemble que le partage et l'entraide peut se faire aussi en toute légalité ', indique le site.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Un nouveau fichier informatique pour lutter contre la contrefaçon
Contrefaçon : après six ans de bataille judiciaire, L'Oréal et eBay enterrent la hache de guerre
Contrefaçon sur internet : Gucci obtient 144 millions d'un juge américain
L’Afnor publie son guide de la gestion des licences logicielles
PriceMinister dresse le portrait-robot du contrefacteur
Dénoncez un pirate de logiciel et recevez jusqu’à un million de dollars
Contrefaçon : 133 sites bloqués en Europe et aux Etats-unis
Contrefaçon high-tech : comment ne pas se faire piéger
Importante saisie de médicaments contrefaits vendus sur le Net
Marques et gouvernements s’étripent sur les nouvelles extensions internet
Des logiciels zombies dans des PC Windows contrefaits
Le lunetier Oakley débouté face à un site de contrefaçons
Les puces NFC, nouvel outil de lutte contre la contrefaçon
Gallimard, Flammarion et Albin Michel ne poursuivent plus Google
Vingt-deux nouveaux faux Apple Store repérés en Chine
La RATP accuse de contrefaçon une appli de l’App Store [MAJ]
Akai et Demsa coupables de contrefaçon sur la marque DivX
Les internautes enclins à moins télécharger à cause de la Hadopi
Hadopi : bientôt les décrets sur la sécurisation de l’accès au Net
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence