En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

La vente de l'Eee PC en France reportée à la fin de janvier 2008

Asus ne sortira pas son portable à 299 euros avant Noël comme il l'espérait. Deux versions seront disponibles à partir du 23 janvier.

laisser un avis

Mise à jour (30 novembre 2007)

Il n'y aura pas d'Eee PC dans la hotte du Père Noël. Asus a annoncé ce vendredi que la commercialisation en France de son portable à 299 euros ne pourra pas débuter avant le 23 janvier 2008. Dans un premier temps, le fabricant taïwanais avait annoncé l'arrivée du produit pour la fin de cette année.

L'EeePC sera disponible dans deux versions, blanche ou noire, avec 4 Go de mémoire, au prix de 299 euros.

Première publication le 29 octobre 2007

Le PC portable à 300 euros débarquera en France à Noël

Le taïwanais Asus sortira son Eee PC dans l'Hexagone d'ici à la fin de décembre. Ciblant les néophytes, ce miniportable, qui tourne sous Linux, sera proposé à 299 euros.
Le PC portable low cost n'est pas qu'un concept à vocation humanitaire. Ainsi, en marge du miniportable XO de la fondation One Laptop Per Child et du Classmate PC d'Intel, destinés aux pays émergents, Asus a développé lui aussi un PC portable à petit prix, mais pour le vendre dans les pays industrialisés. Lancé le 16 octobre dernier à Taïwan, son Eee PC sera commercialisé début novembre en Amérique du nord, avant de débarquer en France, d'ici à la fin de l'année. Le premier modèle disponible, l'Eee PC 701 4G, coûtera 299 €. A ce prix, il s'agira du PC portable neuf le moins cher du marché.
Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à retrouver la configuration d'un PC portable, même basique. L'Eee PC n'est d'ailleurs à proprement parler ni un portable ni même un ultraportable, ces poids plumes de moins de 2 kg qui, eux, ne perdent rien en fonctions. Pourvu d'un petit écran de 7 pouces (18 cm), l'Eee PC d'Asus pèse 920 grammes. Sa version 4G (1) embarque un processeur Intel Celeron de 900 MHz et une connectique Wi-Fi, mais elle ne dispose que de 512 Mo de mémoire vive (DDR2) et de 4 Go de mémoire flash pour seul espace de stockage. Il n'y a, en effet, pas de disque dur.
De toute façon, l'Eee PC ?" dont le nom signifie ' Easy to learn, easy to work, easy to play ' ?" n'a pas la prétention de rivaliser avec les portables classiques, vendus au minimum 500 euros en France. Asus l'adresse officiellement aux jeunes étudiants, aux enfants, aux seniors ou encore aux ' mères au foyer '. De fait, ' il a été conçu pour être très simple à utiliser : son interface est divisée en onglets [Internet, Travailler, Jouer... NDLR] et chaque application est accessible en un ou deux clics maximum. Même son démarrage est simple et rapide : moins de 25 secondes ', détaille Pierre Caillault, en charge des relations presse au sein d'Asus France.

Un public à trouver

Faible coût et simplicité obligent, l'Eee PC ne tourne pas sous Windows mais sous Linux (distribution Xandros). La machine est néanmoins compatible avec Windows XP précise le constructeur taïwanais. Il est également possible d'y connecter un disque dur externe, par USB, pour pallier son manque d'espace de stockage. ' Les 4 Go de stockage sont utilisés par le système et quelques sauvegardes. L'Eee PC est surtout fait pour consulter Internet et pas pour télécharger ', indique Pierre Caillault. Le portable embarque néanmoins des outils bureautiques (tableur, traitement de texte, etc.) de la suite OpenOffice 2.0 et de loisirs, comme les principales messageries instantanées ou des raccourcis vers des webradios.
Attendu pour Noël, l'Eee PC trouvera-t-il son public ? ' Les ultraportables n'ont jamais percé auprès du grand public. Les particuliers ne sont pas prêts à payer plus cher pour du matériel plus petit. L'approche d'Asus semble pertinente, mais il faut savoir que le prix n'est pas le critère prioritaire dans les achats de portables : le gros des ventes se situe aux alentours de 1000 euros ', analyse Nadia Mandich du cabinet GfK.
Pour le moment, Asus semble être le seul constructeur à croire en la viabilité du créneau. Pour preuve, le récent revirement de Palm concernant le Foleo : l'ancien leader du PDA projetait de lancer lui aussi un miniportable sous Linux avant de faire machine arrière. De son côté, Asus mise sur la maturité du marché et annonce qu'il compte produire trois millions d'unités en 2008.
(1) D'autres modèles de la gamme Eee pourraient suivre.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Apple sur le point d’installer Beats Music par défaut sur tous les iPhone
L'enquête du FBI sur les fuites autour de Stuxnet menace libertés et transparence
Plaidoyer pour un renouveau du numérique en France
Audi MMI GPS Advanced : le top des systèmes de navigation embarqués
Clarion NX302E : un pack multimédia complet et abordable
Mercedes Comand Online : l’étoile revient dans la course
Volkswagen maps+more : GPS amovible et coach d’écoconduite
Citroën eMyWay / Peugeot WipNav
Renault Carminat TomTom Live : Renault Carminat TomTom Live le meilleur système d’informations trafic
Ford GPS Le multimédia pour tous
Le salon de tous les paradoxes
Dacia, la star du Mondial ?
Les caméras GoPro se mettent à la 3D
L’application d'alerte aux flashs d'Inforad débarque sur iPhone
Les utilisateurs d’avertisseurs de radars n’ont pas grand-chose à craindre
La technologie se démocratise
Au Mondial, le luxe fait toujours recette
Les électriques et les hybrides font enfin rêver
L’interface multimédia d’Audi accède désormais à Facebook
Nvidia présente les tableaux de bords du futur