En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rapport Lescure : pour la CLCV, la seule solution est la licence globale

Mis à jour le
Rapport Lescure : pour la CLCV, la seule solution est la licence globale
 

L'association de défense des consommateurs a réagi à la publication du rapport Culture-Acte 2 en dénonçant une nouvelle taxe. Pour elle, seule la licence globale est un système équitable.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • doppler
    doppler     

    On notera que la licence globale avait été votée en mention sous la pression de l'opposition socialiste, raison pour laquelle le gouvernement de l'époque avait retiré son projet de loi pour le faire passer en force sans les amendements. Et qu'après un an de gouvernance socialiste absolument rien ne semble relancer la licence globale, comme c'est étrange, une fois au pouvoir il semble que baisser la tête face aux majors est un passage obligé. Bilan : changement d'orchestre mais toujours la même musique...

    Et puis pour Deezer et compagnie ça n'a rien à voir avec une licence globale, ce sont des services privés qui reversent leurs droits à la SACEM et la SPEDIDAM. Comme pour les radios. Hors il se trouve justement qu'en reffusant la licence globale dans HADOPI le gouvernement de l'époque (et l'actuel aussi, le silence c'est l complicité...) a nuit aux webradios en favorisant les exploitants.

    Et au final les exploités restent les artistes.

  • rolemi
    rolemi     

    bonsoir,
    Il est curieux qu"une chansonnette possède plus de droits économiques qu'un livre, il est acheté l'écrivain, l'éditeur, l'imprimeur, le vendeur (libraire ou autre) tous sont payés le livre vous appartient vous pouvez le recopier à la main, le scanner, le prêter, le revendre, le louer, il est à vous.
    Mais la chansonnette que vous avez payé, vous avez juste le droit de l'écouter et pas partout !
    Et vous parlez de droits de justice, et de culture !
    Que de temps perdu ! et de copains bien payés.
    Salut n'y pensez pas trop !

  • clement25000
    clement25000     

    La licence globale existe déjà avec tout un paquet de sites connus comme MusicMe, Deezer, Spotify, etc etc.
    Vous payez un abonnement mensuel de 5?, et vous pouvez écouter toute la musique que vous voulez en illimité.
    Il y a déjà plus de 15 millions d'abonnés.
    Vous n'avez plus qu'à faire comme eux et à sauter le pas ! ;)

  • Vyse69
    Vyse69     

    Je pense que la licence globale serait la bonne solution pour contenter tout le monde... perso, je suis prêt à payer un ou deux euros par mois, ou même trois afin de pouvoir télécharger comme je veux ce que je veux, plutôt que de payer ces un, deux ou trois euros pour le fonctionnement de services qui ne servent à rien, tel l'hadopi, car eux aussi, on les paie avec nos impôts et taxes !!! Par contre, se serait idiot de taxer l'achat d'appareils... ce qu'il faudrait faire, c'est une taxe équivalente à la redevance télé : une sorte de redevance téléchargement.

  • yt75
    yt75     

    La licence globale c'est un autre nom pour une taxe, exactement la même chose côté mesures(d'audience) et de redistribution en particulier, et en cela la direction la plus Orwellienne possible si mesures précises, favorisant les majors si imprécises :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/

    Le "tout piratage"/"tout taxe pour rattraper le coup"/ »tout monitoring utilisateurs", n'est en rien une fatalité technique ou quoi que ce soit.

    Surtout faire les choses à l'endroit :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/

    et nécessité d'un nouveau rôle et séparation des rôles :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/

Votre réponse
Postez un commentaire