En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La presse en ligne s'attaque aux abonnements (trop) partagés

Utiliser à plusieurs et simultanément le même mot de passe devient impossible sur les sites des quotidiens économiques. La Tribune fait évoluer ses tarifs en conséquence.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • LoovtO
    LoovtO     

    L'article est construit autour de deux solution de lutte contre le partage des abonnements...
    Ce n'est pas pour critiquer le travail des modérateurs, mais on retrouve un peu trop facilement, sur 01net, de participations inutiles comme celle de thot ci dessus...

  • pierre_
    pierre_     

    ... indument une petite commission au passage !
    Le plus simple c'est de laisser l'argent là où il est ! Ca evite de payer des fonctionnaires à jouer le rôle de passeurs !
    ( pour rappel, le chamboulement des prix réalisé par E.Leclerc, qui a decidé de se passer d'intermédiaires qui prélevaient leur comm !)

  • Igor_
    Igor_     

    Il faudrait arrêter de croire que l'argent public est nécessairement gaspillé. C'est parfois vrai mais n'oublions pas qu'une grande partie des dépenses publiques retourne dans le privé, autrement dit, ce sont les administrations qui font vivre en partie le secteur privé !

  • neobob
    neobob     

    En France tout est payant (ou presque) et personellement je ne debourserais aucun cent pour pouvoir lire de la presse en ligne. En cherchant un peu on peux avoir toutes les infos et certaines non aseptisées...

  • Le coeur crevé
    Le coeur crevé     

    L'état l'administration sont toujours des boucs émissaires faciles. Arrêtez de regarder les émissions dites de vulgarisation économique (Combien ça coûte par ex) qui passe sont temps à dénoncer les abus de l'administration et qui oublie de parler des dérives de sa maison mère ou des sienne ...

  • Gui_
    Gui_     

    Ca ressemble à un coup de gueulle.

  • thot_
    thot_     

    où est le rapport avec la lutte contre le partage des abonnements ?

  • Lecoeur_
    Lecoeur_     

    ... car les dépenses publiques représentent le
    record européen (et du monde preque) de 53,7
    % du PIB en 2002. Autrement dit, plus de la
    moitié de l'éco française transite d'une manière
    ou d'une autre par notre administration parmi la
    plu chère au monde, et que "que le monde entier
    nous envie".
    Or croyez-vous que la moitié de la pagination
    des Echos / Tribune / pages éco du Monde /
    Figaro soit consacrée à l'économie
    administrative ? Pensez-vous... A part le rapport
    annuel de la Cour des comptes, anecdotique,
    les infos sont rares sur les scandales du
    gaspillage administratif : les impôts prennent
    l'ascenseur, les services publics descendent le
    toboggan, et silence dans la presse éco.
    Il faut dire qu'ils ne crachent pas sur les pubs
    pleine page d'Edf / La Poste et autres
    administrations...
    Alors le jour où on apprendra que notre
    chômage de masse est causé avant tout par le
    détournement de l'investissement productif vers
    le gaspillage administratif improductif n'est pas
    près d'arriver.

  • Plume_
    Plume_     

    Que ce soit les Echos ou la Tribune ,il y a peu d'interet à payer un abonnement en ligne.A part les grands evenements eco que l'on trouve gratis dans la presse conventionnelle,les articles de complaisance sont omni presents .C'est malheureusement l'etat de la presse eco française qui privilegie le cirage de pompes à l'info nette .Alors payer un abonnement OK mais plusieurs certainement pas .De meme rechercher une info en archive coute extrement cher alors qu'une recherche sur le web vous emmene vers un large choix de media mieux informés et gratis,avec en plus un avis non biaisé.Quant à l'info,le Monde par exemple,où est l'interet puisque les memes articles sont developpés dans mille publications de part la planete toujours gratis sans compter les forums.Ca evite de se farcir une presse deja tres"orientée".De plus le confort de lecture est loin d'etre evident face à l'edition papier.
    La presse française est malade de son ...prix et de son manque de rigueur,l'edition web doit etre considérée comme une "promo" certainement pas comme une forme d'edition.des articles de synthese,courts,des titres et...Basta.

Votre réponse
Postez un commentaire