En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La Hadopi consulte sur la sécurisation des accès à Internet

Mis à jour le
La Hadopi consulte sur la sécurisation des accès à Internet
 

La Haute Autorité lance une consultation publique auprès des professionnels afin de définir les critères d'un label pour les dispositifs de sécurisation d'un accès à Internet. Le Meccano contre le piratage en ligne se met peu à peu en place.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

30 opinions
  • good men
    good men     

    voila envoie le a cette adresse dans 6h maxi il sera prêt ok cite bouafia hassi bahbah 17300 porte n°40 bloc 70 ok

  • MDRrrrrrrrr42*
    MDRrrrrrrrr42*     

    des voleur vous trouver que nous somme des illettré en connais rien bond de rien surveillé vous même voila ahhhhhahhhhahhh attention

  • jjv450
    jjv450     

    Comment je fais pour installer le logiciel sur ma wii ?
    J'ai pris internet pour jouer en ligne, je surf à partir de la wii et surtout j'ai pas de PC à la maison !!

  • Pezzini
    Pezzini     

    "Soit, mais il n'est pas dit clairement que, du coup, c'est et doit être forcément gratuit. Je me trompe ? "

    Non avant Internet impossible de diffuser des livres ou de la musique gratuitement, maintenant c'est possible.

    "Pas grand chose à rajouter pour la suite... Le durée de "l'exclusivité" me parait effectivement un peu élevée. Je serais curieux de retrouver les raisons invoquées pour passer de 50 à 70 ans en 1957 !"

    Je devine la forte influence de ce qui allait devenir les droits voisins. Au milieu du 20eme siècle, avant l'extension de 50 à 70 ans, nous nous dirigions vers un droit d'auteur plus équitable (10 ans post-mortem de droits exclusifs, puis à 40 années de droits non exclusifs càd pas de monopole d'un seul éditeur), hélas la guerre étant passé par là...

    "de nombreuses études indépendantes ont prouvés que ceux que tu appelle "pirate" sont ceux qui dépensent le plus légalement.
    Je n'ai jamais eu sous les yeux de telles études. Mais c'est vrai aussi que je n'ai pas vraiment cherché..."

    C''est logique plus on est fan de quelque chose plus il y a de chance d'achat et inversement.

  • dqr33
    dqr33     

    Soit, mais il n'est pas dit clairement que, du coup, c'est et doit être forcément gratuit. Je me trompe ?

    Pas grand chose à rajouter pour la suite... Le durée de "l'exclusivité" me parait effectivement un peu élevée. Je serais curieux de retrouver les raisons invoquées pour passer de 50 à 70 ans en 1957 !

    (Tu pourras remarquer que j'essaye d'utiliser le moins possible le terme de "pirate", bien que ce terme soit presque passé dans le langage courant. Je préfère de beaucoup parler de "téléchargement illégal")

    "de nombreuses études indépendantes ont prouvés que ceux que tu appelle "pirate" sont ceux qui dépensent le plus légalement. "

    Je n'ai jamais eu sous les yeux de telles études. Mais c'est vrai aussi que je n'ai pas vraiment cherché...

  • Pezzini
    Pezzini     

    "Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

    Article 27

    1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.

    2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur."

    Le premier article peut laisser entendre que tout le monde doit accéder aux oeuvres de l'esprit mais n'est pas très clair. Cet article peut très bien n'évoquer que le domaine public dans ce cas les différentes lois qui ont fortement rallongés les droits d'auteurs et les droits voisins ont considérablement amoindris les droits des utilisateurs. En 1793 les auteurs gagnent la propriété exclusif de leurs oeuvres durant toute leur vie et aux héritier pendant 5 à 10 ans, pas de droits voisins (généralement l'éditeur accompagne l'oeuvre jusqu'au domaine public), en 1868 au lieu de 5 à 10 ans pour les héritiers on passe à 50 ans, en 1957 c'est 70 ans et de nos jours toujours 70 ans après le décès de l'auteur + 50 ans de droits voisins (les ayants droit ne cachent pas qu'ils aimeraient voir cette durée aller jusqu'à 90-100 ans).

    Les ayants droit et certain artistes ne retiennent que la 2eme partie, remarque les scientifiques ne reçoivent pas de droits d'auteurs sur leurs inventions (et pourtant c'est un Droit de l'Homme, rabâché jusqu'à plus soif par les majors ou certain artistes très connus) et pourtant ils continuent de chercher.

    Alors soit les oeuvres de l'esprit sont de l'art et il serait grandement temps de rappeler aux artistes et ayants droit qu'à l'origine ils avaient des devoirs ; soit les "artistes" ne sont plus que travailleurs intellectuels travaillant pour l'industrie des loisirs et dans ce cas la règle qui devrait s'appliquer est la même que pour les brevets.

    NB de nombreuses études indépendantes ont prouvés que ceux que tu appelle "pirate" sont ceux qui dépensent le plus légalement.

  • dqr33
    dqr33     

    Ça, c'est axiome pour certains. Là où il y a un hiatus, c'est que ceux qui créent, à moins d'être illuminé, voudraient bien pouvoir vivre de leurs créations...

    Comment faire pour que la création soit accessible à tous et rémunérer correctement ceux qui créent ?

    Le téléchargement illégal tel que pratiqué actuellement shunte complètement cette partie rémunération des créateurs, et si on le laisse se généraliser et à terme, c'est la mort assuré des créateurs.

    (C'est une question d'ordre générale que je me pose, en dehors de HADOPI, que je trouve inadapté, ou de tout autre chose...)

  • aurore boreale
    aurore boreale     

    les memes articles semaines apres semaine sur les meme faux problemes. La chine a un probleme surveillance et de securisation de internet. L'iran aussi. A vrai dire toutes les dictatures. Tout ca pour dire que le probleme n'est pas la securisation du wifi puisque le wifi a pour but de partager une connexion avec le reste du monde lol. Le probleme c'est l'existence de cette loi inacceptable. De toute maniere a l'heure actuelle les problemes posé par ce gouvernement depasse de loin l'hadopi. Je pense que beaucoup attendent qu'ils soient jeté dehors aux prochaines elections pour effacer des années de lois liberticides meme si l'hadopi, par exemple, a couté une vrai fortune.
    Le souci de l'internaute aujourd'hui est de savoir quel service il va s'offrir pour 5 a 10 euros par mois: VPN, ipredator, newsgroup , autre ? La situation est ubuesque. Je voit mal un internaute payer 10 euros par mois poru un VPN preservant ainsi sa liberté (se soustraire a une surveillance etatique massive c'est preservé sa liberté pour moi) et acheter un disque ou un cd dans le mois. A la limite si j'avais un conseil a donné a certaines crapules des industries culturelles c'est d'offrir un VPN gratuit et efficace a tous les internautes. Le monde des majors se porte comme un charme mais il vont finir par creuser leur tombe a force de stupidité.

  • ploufpaloufetlouf
    ploufpaloufetlouf     

    Bon, bon, bon...
    et si on s'amusait à comparer les peines encourues... pour quelqu'un qui vole dans un magasin, pour quelqu'un qui assasine, pour quelqu'un qui deale...
    Je reste persuadée que ça nous plairait pas que quelqu'un qui télécharge le dernier tube risque la même peine qu'un délinquant sexuel...

    vous trouvez pas que c'est un peu n'importe quoi ... et puis le budget investi dans hadopi... il aurait pas pu être mieux utilisé ?
    ça c'est la vraie question ..
    Comme on l'a écrit plutôt... la création est faite pour être accessible à tous...maintenant, trouvons la solution pour que les créateurs ne soient pas lésés...
    ah oui la licence globale...bah, c'est comme le bio, on attendra de pouvoir pour se la payer...

  • oxydant
    oxydant     

    Compte-tenu de la popularité de l'HADOPI auprès des internautes, qui va acheter un logiciel quelconque portant l'infâme logo sans avoir l'impression de s'offrir un tube de vaseline ?

Lire la suite des opinions (30)

Votre réponse
Postez un commentaire