Un 24 heures chrono à la française