Passer au contenu

Smartphones d’occasion ou reconditionnés : comment bien les acheter

Vous changez régulièrement de smartphone ? Vous voulez un modèle haut de gamme sans vous ruiner ? La solution est d’acheter un appareil d’occasion ou reconditionné.

Le marché des smartphones de seconde main a explosé. Selon une enquête menée par Recommerce, plus d’un quart des Français ont déjà  acheté un smartphone d’occasion ou reconditionné. Mais ce type d’achat comporte quelques risques. Suivez nos conseils pour éviter les pièges et autres mauvaises surprises.

Pour commencer, il faut faire la différence entre un smartphone d’occasion et un smartphone reconditionné. Le premier est un appareil déjà utilisé et vendu par son propriétaire, dans sa boîte ou non. Le second implique le passage par un centre agréé où l’appareil sera contrôlé par un technicien pour vérifier son fonctionnement et où il sera vidé de ses données. Il sera, si nécessaire, réparé et enfin réemballé pour être proposé à la vente. Un smartphone reconditionné sera donc souvent un peu plus cher.

Choisir son canal d’achat

Vous savez quel smartphone vous voulez acheter, il vous faut maintenant choisir le canal par le biais duquel vous allez faire cette acquisition. Vous pouvez vous tourner vers les sites de petites annonces et d’enchères comme Le Bon Coin, eBay et consorts, vous orienter vers les plates-formes de revendeurs ou vers les sites de reconditionnement.

Si les premiers permettent d’entrer directement en contact avec le vendeur, aucune garantie sur l’état du smartphone vendu n’y est proposée. Et le risque de tomber sur un vendeur mal intentionné qui tente d’écouler une contrefaçon, un appareil volé ou inutilisable existe. Il conviendra donc d’être particulièrement prudent. Un prix exceptionnellement bas doit ainsi vous mettre la puce à l’oreille. Il ne s’agit pas forcément d’une véritable affaire.

Une fois le vendeur choisi, consultez les comptes-rendus d’autres clients et vérifiez si l’annonce est associée à une adresse ou à un numéro de téléphone… La façon et la rapidité avec lesquelles le vendeur va répondre à vos questions peuvent aussi vous inspirer confiance (ou non). Qu’il puisse vous fournir la facture d’achat est également un bon point.

Vous pouvez aussi passer par des plates-formes de revendeurs ou les marketplaces de sites connus comme Priceminister ou la Fnac par exemple. Là encore, quelques vérifications s’imposent. Lisez les avis de précédents acheteurs, renseignez-vous sur le pays dans lequel se trouve le vendeur, s’il envoie une facture d’achat, s’il s’agit d’un professionnel ou d’un particulier…

Autre solution : se tourner vers un spécialiste du reconditionnement ou une plate-forme de certification. Il en existe plusieurs qui fonctionnent de manière assez similaire. Pour faire simple, ils se veulent un garant de la qualité du smartphone d’occasion que vous allez acheter.

La plate-forme Certideal se place comme un tiers de confiance entre le vendeur (un particulier) et l’acheteur. Une fois que vous aurez choisi un appareil, ce site va le récupérer, lui faire passer une batterie de tests afin de vérifier son authenticité, sa qualité et le remettre à zéro. Si l’appareil n’est pas conforme à l’annonce, Certideal incitera le vendeur à revoir son offre. Selon l’état du mobile, la plate-forme offre une garantie de six à dix-huit mois. Les références proposées sont en majeure partie des appareils Apple et Samsung.

La plate-forme YesYes se place aussi comme un intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur et fonctionne comme Certideal. Le smartphone brigué par l’acheteur est soumis une à série de contrôles en atelier puis est certifié avant d’être envoyé à l’acheteur. La garantie est alors de six mois, moins que Certideal donc, mais il faut savoir que le câble, le chargeur sont systématiquement changés et que la batterie est remplacée si la capacité de charge est inférieure à 80%. Pour l’instant, seuls des smartphones Apple sont au catalogue mais ce dernier devrait s’ouvrir bientôt aux Samsung. 

Parmi les acteurs du reconditionnement, on compte aussi Love2recycle, Recommerce, Remade ou encore BackMarket.

Atelier YesYes
YesYes – Chez YesYes, les smartphones passent plusieurs dizaines de contrôles.

Vérifier l’état du smartphone

Que vous achetiez un smartphone de seconde main via une plate-forme de reconditionnement ou un site de petites annonces, il faut vérifier l’état du smartphone. Voici quelques points à contrôler pour éviter les mauvaises surprises.

  • Vérifiez l’état général du smartphone et qu’il correspond bien à l’annonce. Contrôlez s’il n’y a pas des rayures, chocs qui auraient été oubliés.
  • Testez tous les boutons. Ils ne doivent pas rester coincés ou trop s’enfoncer.
  • Contrôlez si l’écran tactile répond bien.
  • Vérifiez que les capteurs photo fonctionnent. Idem pour le flash.
  • Prenez quelques secondes de vidéo où vous parlez et rejouez-la pour vérifier que micro et haut-parleurs fonctionnent. Branchez aussi un casque filaire sur le smartphone pour tester la prise jack (ou lightning ou USB type-C, en l’absence de prise jack). 
  • Contrôlez si le smartphone est bien désimlocké (si l’annonce l’indique) en y mettant votre carte SIM.
  • Veillez à ce que le code IMEI du smartphone soit bien le même que sur la facture et la boîte.
Smartphone abîmé
01net.com – Vérifiez que l’état du smartphone correspond à ce qui avait été annoncé.

La transaction

Si vous avez affaire à un site de reconditionnement ou à un vendeur professionnel en ligne, assurez-vous qu’il a un service après-vente facilement joignable. Vérifiez les CGV, les délais de livraison, mais aussi les avis sur ledit site, par exemple sur les forums des sites de consommateurs. Si vous ne lisez que des commentaires négatifs, passez votre chemin, cela vous évitera d’éventuelles mauvaises surprises.

Si vous faite affaire avec un particulier, choisissez une remise de l’appareil en main propre. Cela vous permettra de vérifier son état. Si le vendeur est trop loin de chez vous ou que vous n’avez pas le temps pour une rencontre, vous pouvez demander un envoi contre-remboursement. Autrement dit, vous ne payez que lorsque vous avez reçu l’appareil. Autre solution, réglez votre achat avec Paypal qui offre quelques conditions intéressantes (remboursement si une commande n’est jamais livrée, aide pour régler un litige avec le vendeur…).

Et si jamais après avoir acheté votre smartphone vous découvrez un défaut diminuant très fortement son usage ou un vice caché, pas de panique. Sachez que la loi (article 1641 du Code civil) vous protège que le vendeur soit un professionnel ou un particulier. Vous devez agir dans un délai de deux ans après la découverte du vice et de cinq ans après l’achat. Si vous prouvez l’existence dudit défaut, vous pourrez obtenir le remboursement total ou partiel, ainsi qu’une indemnisation en cas de dommage.


Cécile BOLESSE
Journaliste