Quand Live Messenger reste au premier plan