Quand le Kav est là, le virus s'en va...