Quand le haut débit grimpe, France Télécom trinque