Nokia, complice du voleur de couleurs