Passer au contenu

Marche arrière pour Linux

A peine commençait on à croire que les systèmes d’exploitation basés sur Linux pouvaient intéresser le grand public, que l’un des principaux distributeurs, Red Hat, annonçait…

A peine commençait on à croire que les systèmes d’exploitation basés sur Linux pouvaient intéresser le grand public, que l’un des principaux distributeurs, Red Hat, annonçait l’abandon de son offre aux particuliers…, aussitôt suivi par Suse Linux. Jacques Le Marois, PDG de Mandrakesoft, n’entend pas renoncer à son offre grand public : ‘ Linux s’adresse davantage aux férus de l’informatique qu’aux néophytes, mais le marché existe, insiste-t-il .Et le système se démocratise. Certes, il ne permet pas d’installer les derniers jeux à la mode qui fonctionnent avec Windows. Mais les particuliers peuvent lutiliser pour la bureautique et Internet. ‘


La rédaction