La Cnil travaille plus avec moins