Elles sont libres, ces enceintes