Elle court, elle court la rumeur...

Prenez une histoire à dormir debout, ajoutez une pincée de phobie collective, saupoudrez d'un soupçon de paranoïa et d'un nuage de scandale. Secouez et envoyez par e-mail : le hoax est lancé !