Aux limites du toujours plus petit