Après la télé, la vidéo à haute définition