Richarg Yu, PDG de Huawei, le 27 mars dernier à Paris.
 
Richarg Yu, PDG de Huawei, le 27 mars dernier à Paris. - ERIC PIERMONT / AFP

Après avoir été interdit de puces Qualcomm, ZTE pourrait ne plus avoir accès aux services de Google. Face à cette levée de boucliers américaine contre le constructeur chinois, Huawei pourrait-il être le prochain sur la liste ?  

Votre opinion

Postez un commentaire