Wanadoo mord la poussière

La filiale de France Télécom recule très nettement aujourd'hui, déstabilisée par le " dégazage " du distributeur britannique Dixons, l'un de ses actionnaires. Celui-ci vend, auprès d'investisseurs institutionnels, pas moins de 40 millions d'actions du fournisseur d'accès Internet.