Vivalaville : vent d'Est, vent d'Ouest

Le réseau de city guides développé par Le Télégramme de Brest, Le Républicain lorrain et L'Alsace ferme six sites sur les quinze existants. Dans la foulée, Vivalaville supprime quarante emplois et annonce le départ de son équipe dirigeante.