Houseparty qui s'estime diffamé est prêt à payer une fortune pour prouver sa bonne foi

Houseparty qui s'estime diffamé est prêt à payer une fortune pour prouver sa bonne foi
 

Des utilisateurs affirment avoir été piratés après avoir installé cette célèbre application de visioconférence. L’éditeur subodore une opération de diffamation et offre un million de dollars au premier qui lui en apportera les preuves.

Votre opinion

Postez un commentaire