Sony, souffre-douleur des hackers