Soamaï passe sous la coupe d'ASG

A force de lobbying, le PDG de Soamaï a réussi à convaincre ses actionnaires. La jeune société française est finalement achetée par son partenaire américain.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • E.R.
    E.R.     

    Pour ma part tous les investisseurs qu'on a rencontrés sont très frileux pour du seed funding. Préfèrent garder leurs sous pour des boites dans lesquelles ils ont déjà des participations. Les temps sont très durs pour les fondateurs...

  • Griscelli
    Griscelli     

    Les VC's contribuent au financement des starts up mais entrainent de nombreuse contrainte pour le dirigeant, quelle est votre expérience ou vos commentaires ?

Votre réponse
Postez un commentaire