Rester à domicile, un argument pour recruter