Rejeté d'Espagne, KPN trouve un allié au Japon

Après l'échec de la fusion avec l'opérateur espagnol Telefonica, le néerlandais KPN invite le géant japonais NTT DoCoMo à entrer dans le capital de sa filiale de téléphonie mobile.

Votre opinion

Postez un commentaire