Quand Lastminute achète, les salariés trinquent

Le spécialiste des voyages en ligne veut réduire ses coûts et digérer ses nombreuses acquisitions. Il annonce la suppression de 350 emplois pour l'exercice 2005.