Prism: Angela Merkel veut une Europe de la protection des données

Mis à jour le
A. Merkel souhaite que les sociétés de l'Internet soient obligées d'indiquer aux pays européens à qui elles transmettent les données de leurs utilisateurs
 
A. Merkel souhaite que les sociétés de l'Internet soient obligées d'indiquer aux pays européens à qui elles transmettent les données de leurs utilisateurs -

A la suite des révélations de l'affaire Prism, la chancelière souhaite une harmonisation européenne de la protection des données privées sur Internet.