Pas de dommages pour les hommages à Jean Ferrat

La justice n'a pas condamné iFrance et Xoom pour avoir hébergé des sites de fans proposant des morceaux en téléchargement et des textes de chansons. Jean Ferrat et ses producteurs devront même verser des dommages et intérêts.

Votre opinion

Postez un commentaire