Outre-Atlantique, les dépôts de bilan de start-up n'ont pas été légion

A en croire les analystes et les investisseurs, tous avaient perdu leur chemise dans le dégonflement de la bulle Internet. Pourtant les faillites n'ont pas été si nombreuses. Les investisseurs ont réussi de belles valorisations en revendant les jeunes pousses à des industriels.