Oui à la double compétence, sauf pour les métiers pointus

Le non-informaticien est souvent très apprécié par son employeur. Pourtant, les spécialités techniques requièrent des aptitudes particulières. Les traitements exigeant un niveau élevé de sécurité ne peuvent être confiés à des néophytes.

Votre opinion

Postez un commentaire