Nokia ne réanime pas les télécoms

La Bourse de Paris n'a pas connu l'euphorie des lendemains de baisse des taux de la Réserve fédérale américaine. Au contraire, les espoirs engendrés par Nokia ont été dissipés sous l'effet conjugué des prises de bénéfices et du non-interventionnisme de la Banque centrale européenne (BCE).

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire