Microsoft veut moduler le coût de ses licences

Un procès qui s'éternise, des ventes de PC stagnantes : il n'en fallait pas plus pour que le numéro 1 mondial du logiciel décide d'assouplir son approche tarifaire.