Microsoft sur le qui-vive avant la scission

Microsoft a plus à craindre des restrictions préliminaires que de la scission. Sauf rebondissement de dernière minute, ces mesures s'appliqueront dans 80 jours. Elles pourraient entra"ner des bouleversements bien plus importants qu'on ne l'imagine.