Licencié pour téléchargement illicite au bureau

Mis à jour le
Licencié pour téléchargement illicite au bureau
 

La cour d’appel de Versailles a confirmé le licenciement d’un jeune homme qui utilisait eMule sur son poste de travail. Elle a estimé que l’employeur était autorisé à consulter un dossier personnel pour stopper le téléchargement.