Mis à jour le

La Cour de cassation a validé un licenciement pour faute grave qui s'appuyait sur un temps de connexion trop important.