L'Esiea transforme les scientifiques en informaticiens