Les semi-conducteurs profitent à Samsung