Les candidats à l'UMTS français ne se bousculent pas

Après le retrait de Deutsche Telekom, la France risque de se retrouver avec une poignée de candidats pour les quatre licences de téléphonie mobile de troisième génération, qui doivent être attribuées au premier semestre 2001.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire