Le web sportif américain pourrait accepter de ne pas être lucratif

Douche froide pour les ligues de sports et les médias : le web rapporte peu. Mais il permet de fidéliser les supporters.