Le Web prend l'avion

Désormais, on peut consulter Internet à 10 000 mètres d'altitude.