Le Parlement veut tempérer les pouvoirs de la Cnil

Le projet de loi qui vient d'être adopté par le Sénat adapte la loi Informatique et Libertés et enterre la distinction entre le public et le privé. Désormais, seules les données à caractères sensibles feront l'objet d'une déclaration préalable à la Cnil.