Le net aura ses bouts de Mondial